Évolution des trottinettes à moteur électrique

trottinettes à moteur électrique

Depuis la fin des années 1990, les trottinettes sont devenues des moyens de transport de plus en plus sollicités par différentes tranches de la population. Créées à l’origine pour les enfants, les trottinettes sont aujourd’hui utilisées par les adolescents, les jeunes et même les adultes. Il est vrai que ces engins étaient principalement faits en plastique et avec le temps ils sont désormais faits en métal, ce qui les rend plus légers, pliables, mais aussi utilisables par des personnes plus lourdes et plus âgées. Grâce aux évolutions technologiques, surtout celles qui ont été faites pour améliorer la qualité, le poids et la performance des moteurs électriques, les trottinettes peuvent bénéficier de l’assistance de moteurs électriques. Cela présente un avantage certain : les utilisateurs ne sont plus obligés de se servir de leur pied pour propulser la trottinette electrique adulte puissante de 1000w, ils peuvent s’appuyer sur le moteur électrique. Comme on le constate, la trottinette a évolué, elle n’est plus « manuelle », elle est désormais électrique, pour une vitesse moyenne de 15 km/h.

Vers la fin des années 1980, de nouveaux progrès ont été réalisés sur les moteurs fonctionnant à l’essence et pesant entre 1 et 2 kilogrammes. Ces progrès se tenaient dans l’industrie des machines à débroussailler, mais ils ont permis d’adapter ces moteurs à une utilisation moins intense et moins exigeante : celle des trottinettes. Cela a permis de voir naître un nouveau sport aux États-Unis. Ce sport comporte des courses sur circuit, des sauts acrobatiques et d’autres disciplines. Ces modèles étaient surtout présents aux États-Unis et se sont développés dans d’autres parties du monde. On retrouve désormais des modèles qui utilisent la technologie électrique en se servant de moteur roue, de courroies, de brushless, etc. Les trottinettes de faible poids sont bien adaptées au transport multimodal. C’est-à-dire que l’on peut utiliser une trottinette pour se rendre jusqu’à la station de métro et de là prendre le métro, puisque la trottinette peut être transportée n’importe où.

En France, les trottinettes ne respectent pas une législation particulière, les services publics les reconnaissent comme des instruments de jeu, soumis au code des piétons et qui respectent le principe de prudence. Selon l’article R311-1 du Code de la route, les trottinettes à moteur qui roulent à une vitesse inférieure ou égale à 6 km/h ont l’autorisation de rouler sur le trottoir, tandis que seules les trottinettes dotées d’une plaque d’immatriculation sont autorisées à rouler sur la chaussée. Les trottinettes à moteur ne respectant aucune de ces caractéristiques ne sont pas autorisées sur la voie publique. Avec l’engouement que l’on observe sur ces engins, il est fort probable que dans quelques années un code particulier soit rédigé pour répondre aux besoins des utilisateurs. En effet les trottinettes électriques sont de plus en plus présentes sur nos chaussées et sur nos trottoirs. Certes pour le moment le Code de la route et ses articles permettent de réguler la circulation, mais des insuffisances se font tout de même remarquer.