Étude présentant les inconvénients de l’utilisation d’éthanol dans la cheminée et ailleurs

cheminee ethanol bio

Il y a quelques années, le Pr Mark Z. Jacobsen de l’Université de Stanford, a mené une étude sur les effets du bioéthanol pour l’environnement. Cette étude ressort particulièrement quelques inconvénients du biocarburant considéré comme bio, que l’on utilise dans la cheminée ethanol ou dans les véhicules. Selon les premiers résultats de cette étude, il se pourrait que d’ici 2020, le bioéthanol fasse grimper le nombre de pathologies respiratoires aux États-Unis. 2020 est l’année à laquelle les véhicules fonctionnant à l’E-85 seraient largement disponibles. Avec l’augmentation du nombre de véhicules, on assistera à un évènement double. Tout d’abord, deux substances cancérigènes seront éliminées : le butadène et le benzène, pendant que deux autres substances cancérigènes seront rejetées : le formaldéhyde et l’acétaldéhyde. L’étude estime donc que le taux de cancers provoqués par l’E-85 sera le même que ceux provoqués par l’essence d’origine fossile.

Il est clair que l’effet de serre sera diminué, mais ces affirmations ne prennent pas en compte les impacts de l’agriculture intensive. En effet, la production industrielle de bioéthanol accroît l’utilisation des engrais chimiques et des problèmes qui y sont liés, ainsi que la consommation de terres de la forêt qui auraient pu servir aux cultures alimentaires. L’utilisation à forte dose de bioéthanol implique l’utilisation d’énormes surfaces agricoles qui serviront à produire la canne à sucre ou le maïs nécessaires pour produire le bioéthanol. Certes les cheminées à l’éthanol auront plus de carburants, mais cela entraîne apparemment des conséquences fortes. On assiste à une compétition entre le secteur alimentaire et le secteur énergétique. Au vu de ce phénomène de production énergétique, le coût de certains aliments à déjà augmenté, prenons le cas du maïs au Mexique.

À titre d’exemple, pour faire le plein d’un véhicule 4×4 en biocarburant E-86, soit 96 litres, il faut compter en moyenne 205 kgs de maïs. Une quantité de maïs qui pourrait nourrir un individu pendant une année. Il est clair qu’une cheminée à l’éthanol consomme beaucoup moins de carburant qu’un véhicule 4×4. Pour le moment, on ne peut pas affirmer que la production d’éthanol fasse gagner de l’énergie. Certaines études prouvent le contraire, les avis sont encore contradictoires sur ce fait. Cette étude montre clairement que le bioéthanol n’est pas la solution ultime pour sauver la planète, au contraire ce biocarburant présente pratiquement les mêmes inconvénients que les carburants fossiles.