Comment un étranger peut-il acquérir un bien immobilier en Thaïlande ? 

immobilier-en-thailande

Le secteur immobilier en Thaïlande est devenu de plus en plus attractif pour les investisseurs, surtout ceux venus d’Europe qui y trouvent un environnement fiscal et économique plus serein, mais aussi une des transactions plus faciles et plus rapides. Oui il est possible pour un étranger de posséder un bien immobilier en Thaïlande sur le site Atlasimmobilier International, essentiellement dans les condos, qui sont des résidences dotées de nombreuses infrastructures comme la piscine, la salle de sport, la sécurité, etc. Par contre un étranger ne peut pas devenir propriétaire d’un terrain en Thaïlande en son nom propre, toutefois les experts ont trouvé des solutions simples et légales. Un étranger pourrait par exemple acquérir un terrain en Thaïlande via une entreprise thaïlandaise dans laquelle il est actionnaire. L’étranger peut aussi louer un terrain pour une durée de 30 ans renouvelable, tout en étant propriétaire légal de la maison construite sur ledit terrain. Afin de sécuriser la transaction, il est préférable de faire enregistrer le contrat de location du terrain au sein du « Land Office » qui est l’équivalent du cadastre.

Comment bien gérer sa transaction dans l’immobilier en Thaïlande ?

Pour procéder à l’acquisition d’un bien immobilier en Thaïlande, un étranger est parfois obligé de recourir à un transfert de fonds de son pays vers la Thaïlande. Pour l’achat d’un condo, les fonds, conformément à la loi thaïlandaise, provenir de l’étranger et être transférés sur un compte thaïlandais en devise. Une fois que votre compté Thaïlandais a été crédité, vous pouvez désormais enregistrer votre propriété sous votre nom propre au cadastre. Dans le cas de la revente d’un bien, vous n’avez qu’à effectuer l’opération inverse ; c’est-à-dire transférer l’argent à l’étranger afin de justifier le transfert de propriété auprès des autorités thaïlandaises. De nombreux professionnels de l’immobilier installés en Thaïlande ont l’habitude de ce genre de procédures et vous guideront aisément à chacune des étapes.

Des pièges sont à éviter dans le cadre de l’acquisition d’un bien immobilier en Thaïlande. Tout d’abord, s’il s’agit d’un achat sur plan, renseignez-vous sur la crédibilité et l’expérience du promoteur dudit bien. Ensuite, vérifiez si le promoteur est bien titulaire d’un permis de construire, c’est-à-dire une licence condominium pour un projet d’appartements, ou des droits de servitude pour des maisons. Tenez-vous informé des charges liées à la copropriété qui peuvent être faibles au cours de la première année, et qui augmentent souvent très vite si le condo n’est pas bien entretenu. Méfiez-vous des offres alléchantes qui ne peuvent pas souvent être réalisées par le promoteur. Une chose est sûre en immobilier, rien n’est sûr, mais sachez que la rentabilité est liée à la qualité de l’investissement.